Le burlesque

Fiche: Sandra

Le burlesque

 

CYRANO DE BERGERAC, FURETIERE, REGNIER, SCARRON, SOREL, VIAU

 

Le burlesque ou picaresque, dérive du baroque, dont il est une forme plus réaliste, d’inspiration bourgeoise et populaire. La grossièreté est exhibée pour montrer les travers de la société. Le libertinage érudit prend souvent la forme du burlesque pour contester de manière voilée la politique, les valeurs morales de la religion.

 

 

Charles SOREL, Histoire comique de Francion (1622)

→ dans la lignée des fabliaux médiévaux, il démasque de manière satirique et libertine la vérité cachée des collèges, de Paris, de la Cour.

 

Paul SCARRON, Recueil de quelques vers burlesques (1643), Le Virgile travesti (1648-1652), Roman Comique (1651-1657)

LeVT : parodie bouffonne de l’Enéide.

Le RC : aventures burlesques d’une troupe de comédiens ambulants

 

Cyrano de BERGERAC, Histoire comique des Etats et Empires de la lune et du soleil (→1662)

→ célèbre pour son libertinage, ses duels, son anticonformisme et son athéisme.

→ la découverte de mondes imaginaires lui permet de soulever des problèmes philosophiques et moraux. Remettant l’homme à sa juste place dans l’univers, il est le précurseur, à la fois, du conte philosophique et du roman de science-fiction.

 

Antoine FURETIERE, Le roman bourgeois (1666)

→ récit comique décousu = satire de la bourgeoisie et du roman

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site