La Pléiade

Fiche: Sandra

DE LA « GRANDE RHETORIQUE » à LA PLEIADE

 

XVIème siècle

 

 

La grande rhétorique

 

CRETIN, J.MAROT, MOLINET, SAINT GELAIS

 

Fidèles aux allégories du Roman de la rose, de Guillaume de Lorris, terminé par Jean le MEUNG (codification de l’amour courtois), les rhétoriqueurs sont plus soucieux de la forme que du fond. La rhétorique ou l’art de bien dire est une recherche de style très raffinée où se mêlent jeux sur les sons (échos intérieurs) et sur les sens (calembours).

 

 

Clément MAROT, l’affranchi

 

« En m’ébattant je fais rondeaux en rythme

Et en rythmant bien souvent je m’enrime »

 

                                               Petite épitre au roi, MAROT

 

Clément MAROT, L’Adolescence clémentine, (1532) L’enfer

disciple des rhétoriqueurs, desquels il se démarque par une poésie plus personnelle, plus sincère, plus vivante.

→ poète de la cour, se libère de la tutelle de François Ier

→ emprisonné deux fois (pour avoir mangé du lard en période de carême)

→ est exilé après l’affaire des Placards en 1534

→ traduit les psaumes de la Bible en français et en vers

→ L’enfer : violente satire contre le Châtelet

 

 

 

L’école lyonnaise

 

De GUILET, LABE, SCEVE

 

« Je vis, je meurs ; je brûle et me noie ;

J’ai chaud extrême en endurant  froidure ;

La vie m’est et trop douce et trop dure ;

J’ai de grands chagrins entremêlés de joie »

 

                                               8ème sonnet, Louise LABE

 

Lyon est, au XVIème, siècle un carrefour culturel entre l’Italie de PETRARQUE, patrie du sonnet amoureux, et le néoplatonisme, apologie de l’amour idéal désincarné.

Maurice SCEVE, Délie (1544)

→ chef de file de l’école lyonnaise

→ Délie = anagramme de « L’Idée » de Platon, recueil de poésies hermétiques emplies de symboles et de contradictions

 

Louise LABE, Œuvres (1555)

→ poétesse lyonnaise

→ recueil qui regroupe « Débat de Folie et d’Amour » (inspiré de l’Eloge de la folie d’ÉRASME), trois élégies, 24 sonnets

→ renverse les codes courtois (passion de la femme)

 

 

La Pléiade

 

BAIF, BELLEAU, DU BELLAY, GARNIER, JODELLE, Pontus DE TYARD, RONSARD

 

« Mignone, allons voir si la rose

Qui ce matin a éclose

Sa robe pourpre au soleil,

A point perdu cette vesprée

Les plis de la robe pourprée

Et son teint au vôtre pareil »

 

                                   Les Odes, RONSARD

 

 

 

A la suite de BOCCACE, PETRARQUE et DANTE (poètes italiens qui ont décidé de s’exprimer en langue vulgaire au 15ème siècle), Joachim DU BELLAY réhabilite et enrichit la langue française.

Paru en 1549, la Défense et illustration de la langue française devient le manifeste de la Pléiade qui, autour de RONSARD fomente une révolution poétique.

Renonçant à la poésie de MAROT et des rhétoriqueurs, les membres de la Pléiade lui substituent les genres des Anciens (élégie, ode, épopée) et leurs thèmes majestueux (la nature, l’amour, la mort)

 

Joachim DU BELLAY, l’Olive (1550), Les Antiquités de Rome (1558), Les Regrets (1558)

→ L’Olive : recueil de sonnets amoureux qui plagie le Chansonnier de PETRARQUE

→ Les AdR : idéal de perfection du poète, décevante impossibilité de toute grandeur (décadence d’une ville jadis au centre du monde)

→ Les R : satire lyrique de la cour à Rome

 

« Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage »

 

 

Pierre de RONSARD, Odes (1550), Amours de Cassandre (1552), Amours de Maris (1555-1556), Hymnes (1555-15556), Sonnets pour Hélène (1578)

→ « prince des poètes »

→ reprend les thèmes épicuriens de la fuite du temps et du carpe diem.

 

« Le temps s’en va, le temps s’en va, madame

Las ! Le temps, non, mais nous nous en allons »

 

« Vivez, si m’en croyez, n’attendez à demain.

Cueillez dès aujourd’hui les roses de la vie. »

 

Etienne JODELLE, Cléopâtre captive (1553)

tragédie profane qui marque la naissance du genre tragique français et qui conte le suicide de la reine d’Egypte après la mort d’Antoine

 

Robert GARNIER, Hyppolyte (1573), Marc-Antoine (1578), les Juives (1583)

→ tragédies humanistes

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site