Le texte narratif

ETUDE STYLISTIQUE D’UN TEXTE NARRATIF

 

 

 

→ Appartenance du texte à un genre / un sous genre, à un courant littéraire, quelle est la dominante textuelle

 

→ Situation de la partie du texte dans l’œuvre (Incipit, Excipit, Acmé)

 

→ Présence d’une dominante textuelle (description / discours)

 

→ Caractéristiques du narrateur

 

→ temporalité narrative

 

 

Discours rapporté

 

Enonciateur 1er + propos rapportés d’une 2ème énonciateur

 

Discours direct

Vera demanda : « As-tu pris… ? »

 

-          pas dépendance syntaxique entre le discours 1er et 2ème

-          démarcation mis en avant par la ponctuation

-          verbe introducteur

-          garde les marques de ponctuations qui traduisent les modalités ?!

-          marqueurs spatio-temporels = ceux du discours

 

Discours indirect

Vera demanda si j’avais pris….

 

-          dépendance syntaxique, subordination

-          pas de marques interrogatives, exclamatives

-          propos rapportés : marqueurs spatio-temporel du récit

 

Discours indirect libre

Avais-je pris…ce jour là ?

 

-          lié au discours direct parce que dans les propos il n’y a pas de dépendance syntaxique, + présence de la ponctuation

-          marqueurs spatio-temporel du récit

-          pas de verbe introducteur

 

Discours narrativisé

Vera me posa une question sur…

 

-          degrés le plus élevé dans les propos rapportés au 1er degré

-          résumé du contenu rapporté dans un événement

-          reste l’impression d’avoir prononcé des paroles

Texte narratif descriptif

 

Description d’un personnage = Portrait

 

Portrait sur le caractère moral = Ethopée

 

Portrait sur le physique = Prosopographie

 

 

Narratologie

 

Statut du narrateur par // à l’Histoire

 

→ Homodiégètique : le narrateur intervient dans l’histoire

→ Hétérodiégètique : le narrateur n’intervient pas dans l’histoire

 

Niveau narratif

 

→ Extradiégètique : le narrateur racontant

→ Intradiégètique : objet ou personne raconté

 

→ récit enchâssé : récit intégré dans un autre récit

 

Focalisation du narrateur

 

→ Focalisation omnisciente

→ Focalisation interne

→ Focalisation externe

 

Fonction du narrateur dans le texte

 

→ Fonction testimoniale ou d’attestation : il intervient

→ Fonction idéologique : point de vue subjectif (mot axiologique), terme hypocoristique (mélioratif)

→ Fonction de régie : mise en abyme

→ Fonction de communication : narrateur s’adresse au narrataire

 

Temps de l’histoire

 

= Temps vécu par les personnages

 

Temps du récit

 

= temps que le narrateur prend pour raconter l’histoire (en pages)

 

Paramètre  de l’ordre des événements

 

→ Analepse, Rétrospective : retour en arrière

→ Prolepse, Anticipation : se projeter en avant

 

Durée de l’histoire  par // au récit

 

Scène : progression du temps du récit avec le temps de l’histoire

Pause : pas d’évolution dans l’histoire mais évolution dans le récit (en pages)

Sommaire : temps de l’histoire plus court que le temps de la narration

Ellipse : temps du récit omis de la narration

 

Récit itératif : raconter une fois ce qui s’est passé plusieurs fois

Récit répétitif : raconter plusieurs fois ce qui s’est passé une fois

 

Les temps verbaux

 

= formes verbales = tiroirs verbaux

L’aspecte renvoie à la manière dont le verbe décrit l’action.

 

IMPARFAIT :           éléments de second plan

Présente le processus de l’intérieur, dans le cours du déroulement = aspect sécant

Valeur itérative

                                  

PASSE SIMPLE :      manière globale (début/ fin) = aspect global

 

 

Analyse sémique

 

Champ sémantique : partir d’un mot pour chercher d’autres sèmes qui le définissent

Champ lexical : partir de tous les sèmes pour aboutir à un mot

 

Sème générique : animé, humain

Sème spécifique : plumage, voix

 

Sème connoté :          lié au registre (communauté professionnelle, sociale), niveau de langue

                                   Lié à un topos spécifique (cliché)

                                   Lié à une dimension axiologique

 

Les polyphonies 

Syllepse de sens : employer un mot dans les deux sens (propre et figuré)

Antanaclase : le mot est répété 2 fois pour figurer le sens propre, puis le sens figuré

 

Isotopie : tendance à la cohésion (unité du début à la fin) = thème constant

                        # dérivation (thème dérivé)

 

Embrayeur d’isotopie : un mot qui fait la transition entre 2 isotopies

 

Non cohésion : plusieurs isotopies qui ne sont pas liées entre elles

 

Prétérition : « je ne vais pas vous dire que la stylistique est…. »

 

 

 

Les tropes

 

Métaphore

Métonymie                 > figures fondées sur un écart entre le référent qui est visé et le signifié

Synecdoque                           qui est utilisé pour le nommer.

 

Métaphore : // de ressemblance

Synecdoque : // d’inclusion entre le signifié et le référent

Métonymie : // de contigüité

 

Clôture métalittéraire :  un texte qui se commente lui-même

Clôture réflexive : ouverture

 

Parasynonymie : neuf, nouveau

Polyptote : les mêmes mots grammaticalement # (neufs, neuf)

 

 

 

Les Valeurs du présent

 

  1. Présent de l’énonciation : parler de ce qui se déroule pendant l’acte de l’énonciation
  2. Présent de vérité générale : présent gnomique, événement présenté de manière éternelle
  3. Présent de narration : évoque les événements situés dans le passé créant un effet d’actualisation

 

 

Les déictiques / La Deixis

 

Les marques du textes qui renvoient à la situation d’énonciation.

 

  • Pronoms personnels : (1ère, 2ème) = Agent de la situation d’énonciation
  • Tiroirs verbaux organisés à partir du moment de l’énonciation

→ Présent

→ Passé composé

→ Futur

  • Marqueurs spatio-temporels

→ de temps

→ de lieu

  • Démonstratifs

→ lorsqu’ils renvoient au moment de l’énonciation

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La temporalité narrative

 

Les figures de répétition

 

  • par // à la nature des mots répétés

Polyptote : utilisation d’un mot à plusieurs formes grammaticales

Figure dérivative : mots # à √ commun

 

  • par // à la place des mots répétés

→ Anaphore : répétition du même mot en début de phrase, A…., A….

→ Epiphore : répétition du même mot à la fin d’une phrase, ….A, …..A

→ Antépiphore : répétition d’un même mot au début d’une phrase et à la fin, A…., ….A

→ Epanalepse : répétition d’un groupe de mot, d’un paragraphe, ou d’une phrase.

→ Epanadiplose : lorsque le mot qui a terminé la phrase précédente ouvre la suivante.

 

  • Répétitions des idées

→ Paraphrase : reformuler la même idée, formulations différentes

→ Périphrase : désignation indirecte et descriptive d’un seul référent en plusieurs mots (l’auteur de toutes choses = Dieu)

→ Expolition : varier l’expression unique d’une affirmation

 

 

Figures de construction

 

→ Aposiopèse : Point de suspension, inachèvement de l’énonciation

→ Anacoluthe : rupture de construction syntaxique (la foudre est mon canon, les destins mes soldats)

→ Hyperbate : rallonger la phrase en ajoutant un élément alors que la phrase paraissait achevée

→ Chiasme : organiser les éléments da la phrase sur la base d’une symétrie en miroir

→ Hypallage : lier grammaticalement à certains mots d’une phrase des mots qui sont liés sémantiquement à d’autres mots de la phrase (ils avançaient dans la nuit, solitaires)

 

Stylistique du texte narratif

 
 
Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site