La négation

 

La négation:

 

Introduction:

 

Peut être purement descriptive: assertion de la non réalité d'un fait, ou polémique: rejet d'une assertion. La présence d'une marque de négation ne suffit pas toujours à donner une valeur négative à l'énoncé. La négation peut porter sur l'ensemble de la phrase: négation totale, ou sur l'un de ses constituants: négation partielle.

 

Critères de classement: morphosyntaxiques:

 

I – Système corrélatif:

 

Négation à deux éléments:

 

A - Ne + pas, Ne + plus

 

Locution adverbiale, marquage discontinu. La place de la négation dépend du verbe: fléchi ou non.

 

NE: adverbe clitique, antéposé au verbe. Il ne peut en être séparé que par les formes conjointes des pronoms compléments: Ne M'aime pas

 

PAS ou PLUS: forme simple du verbe = verbe + PAS. Forme composée: ne + auxiliaire + PAS + verbe. Je N'ai PAS aimé.

 

Cas avec un verbe à l'infinitif: NE + PAS + verbe: XVIIème: Et de ne partir pas.

 

B – Ne + pronom:

 

sujet: pronom + verbe: rien ne venait à bout de son obstination.

Complément du verbe: verbe + pronom: je ne veux rien.

Forme simple: verbe + pronom: Je ne demande rien.

Forme composée: auxiliaire + pronom + verbe: je n'ai rien demandé de beau. De beau: complément du pronom rejeté après le verbe.

 

Les pronoms:

Nominaux: (rien), désignent directement leur référant sans processus intermédiaire de représentation.

Anaphoriques: représentent par anaphore ou cataphore un élément du contexte.

 

C - Ne + déterminant:

 

La place du déterminant est régie par le GN, antéposé au substantif qu'il détermine et dont il porte les marques du genre et du nombre.

 

II – Négation et coordination:

 

Ni...ni.., conjonction de coordination. XVIIème: « n'a point ni...ni... », « point...ni... ». En Français Moderne, il s'emploie uniquement avec NE.

 

III – Négation à un seul élément:

 

Chacun des éléments forclusifs du système corrélatif peut s'employer seul:

 

NE: à l'origine, seul élément de la négation, parfois encore employé seul:

expression figée: qu'à cela ne tienne, il n'empêche.

Facultativement seul: verbe d'aspect (oser, pouvoir, savoir) + infinitif: il n'osera le dire, ou verbe hypothétique: si je ne m'abuse.

 

NON: autonome, peut à lui seul exprimer la négation d'une phrase entière. (Contraire de oui)

 

PAS: n'est jamais autonome. Il est complété soit par un adverbe de quantité ou de renforcement: pas beaucoup, soit par un terme renvoyant à la situation d'énonciation: pas encore, ici, maintenant.

 

IV – Ne + Que:

 

A – Négation restrictive ou exceptive:

 

(exception). N'est pas toujours connue comme négation dans les grammaires. Ne + que: seulement, uniquement. Exclu tout autre terme que celui qu'il introduit. Le restriction porte toujours sur ce qui suit « que ».

 

B – Négation explétive:

 

N'a pas de valeur proprement négative. Langage soutenu. Subordonnées comparatives d'inégalités: il est plus rapide que ne l'est mon frère. Temporelles: avant qu'il ne soit trop tard.

 

Conclusion:

 

Portée de la négation: totale: l'ensemble de la proposition. Partielle: un de ses éléments.

Négation et discours: descriptive: décrit la réalité, constat: Il ne bouge plus. Polémique: réfute une affirmation sous-jacente: ma voiture n'est pas bleue, mais rouge.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×